Peter Bagge

Peter Bagge (prononcer Bag’) est un rejeton de la génération X. L’auteur signe des scénarios pour les grandes maisons d’édition (Marvel ou DC) tout en menant une carrière alternative. Il publie notamment des chroniques libertariennes sous la forme de BD, éditées en français dans le recueil Tous des idiots sauf moi (éd. Delcourt), ainsi que la biographie en bande dessinée de la militante noire américaine Margaret Sanger, Femme rebelle (éd. Nada).

Berliac

Berliac

Berliac (né en 1982) est un auteur de BD d’origine argentine, qui a fait ses armes au sein du magazine américain Vice, avec notamment la série Asian Store Junkies. Passionné de manga des années 1960 et 1970, et particulièrement par Osamu Tezuka, Yoshiharu Tsuge et Takao Saïto, Berliac a intégré dans son œuvre une esthétique vintage particulièrement saillante.

Le site de Berliac : http://berliac.com

Alberto Breccia

Alberto Breccia (1919-1993) est l’un des grands maîtres de la bande dessinée argentine. Né en Uruguay, il devient dessinateur afin d’échapper au travail dans les abattoirs de Buenos Aires. Enseignant à la Escuela panamericana de arte, avec Hugo Pratt, on lui doit de nombreux chefs-d’oeuvre dont Mort Cinder, Che ou Perramus.

Guy Colwell

Guy Colwell

Guy Colwell (né en 1945) est un dessinateur de bande dessinée underground et un peintre américain. En 1964, il refuse de s’engager dans l’armée et connaît la prison. Il fait partie de ces artistes qui, de Robert Crumb à Art Spiegelman, ont révolutionné la BD occidentale.

Nicolas Devil

Nicolas Devil réalise son unique œuvre de bande dessinée Saga de Xam en 1967, à 24 ans. Il publiera ensuite Orejona en 1974, livre qui résume sous forme graphique tout ce qui compte dans la contre-culture de l’époque, avec de nombreuses citations, extraits, illustrations, textes, dont beaucoup conçues par lui-même. Il se retire très vite définitivement du monde de la bande dessinée, découragé par les difficultés et les compromis demandés. Il publiera encore trois livres chez Laffont (Nu, Nous et Tout, les livres des Possibilités) en tant que coauteur mais aussi créateur de leurs nombreuses illustrations, avant de partir au Québec, pour exercer le métier de professeur de philosophie et militer pour l’écologie.

Vikash Dhorasso

Vikash Dhorasso est vice-champion du monde de la coupe du monde de football 2006, celle où Zidane a donné un coup de boule à Materazzi, qu’il a filmé en compagnie de Fred Poulet. Très engagé dans la vie de la cité, il est candidat à la mairie de Paris en 2020.

Frank Reichert dit Frank

Frank

Sous le pseudonyme Frank, Frank Reichert s’est fait connaitre dans les années 1980 pour ses activités de scénariste de bande dessinée. Il a le goût des intrigues policières, comme dans La Variante du dragon, qu’il publie avec Golo, dont il fut le scénariste attitré durant quelques années. Il a également travaillé avec Edmond Baudoin, alors au début de sa carrière. Il fut ensuite traducteur de l’anglais, et collabore avec Le Masque et Rivages.

Simon Gärdenfors

Né en 1978, Simon Gärdenfors est un dessinateur de BD, chanteur de rap, producteur de sitcom et animateur de radio suédois. Il a déjà publié trois romans graphiques en Suède, ainsi que de nombreux récits courts dans la revue Galago.

Steven Gilbert

Steven Gilbert

Steven Gilbert a écrit et dessiné les premières pages de Colville sous la forme d’un comics autoproduit, avant de disparaître totalement de la circulation.

En 2013, Steven Gilbert a reçu un Doug Wright Award pour The Journal of the Main Street Secret Lodge, qui marquait son retour à la BD. Cette édition est une version augmentée des 64 premières pages de Colville, dessinées dans les années 1990, agrémentées de plus de 100 pages réalisées plus de vingt ans après.

Émilie Gleason

Autrice de bande dessinée belgo-mexicaine, Émilie Gleason est diplômée des Arts décoratifs de Strasbourg et a reçu le prix révélation à Angoulême en 2019 pour son livre Ted drôle de coco (éd. Atrabile). J’perds pas la boule est son deuxième livre de bande dessinée.

Golo en photo

Golo

Golo est un auteur de bande dessinée français qui n’a pas chômé. Entre 1971 et 1991, il est propulsé au sommaire de divers journaux comme Hara-Kiri, Charlie mensuel, Libération ou encore Pilote. Même si ses ouvrages ne se comptent pas sur les doigts de la main, on peut citer : Ballade pour un voyou, Mendiants et orgueilleux, Les Couleurs de l’infamie et son dernier album Istrati ! en plusieurs tomes chez Actes Sud.

David Heatley

David Heatley se raconte avec une profonde honnêteté depuis son premier livre, « My Brain is Hanging Upside Down », traduit en français chez Delcourt en 2008. Il est directeur artistique, illustrateur, auteur de bande dessinée et musicien. Il a de nombreux fans et non des moindres : Chris Ware et Art Spiegelman. Robert Crumb, pionnier de l’autobiographie en BD, le qualifie de « vrai conteur, honnête, désespéré, drôle ».

Joe Matt

Né à Philadelphie en 1963, Joe Matt est un enfant passionné de jouets et de comics de superhéros. Robert Crumb le qualifie avec affection de « cartoonist refoulé, obsédé et ancien catholique ». Son excellent travail de coloriste lui vaudra même une nomination aux Harvey Awards. Avec Seth et Chester Brown, Joe Matt bouleversa la BD autobiographique dans les années 1990. Il vit et ne travaille pas à Los Angeles, à peu près dans les mêmes conditions qu’à l’époque de Peepshow.

Massimo Mattioli

Massimo Mattioli

Massimo Mattioli (1943-2019) est l’un des plus importants dessinateurs italiens de la bande dessinée contemporaine. Durant toute sa carrière, il a reçu de nombreux prix parmi les plus prestigieux. En France, il a notamment publié M le Magicien dans Pif Gadget et Squeak the Mouse dans L’Écho des Savanes.

Hector Oesterheld

Homme de presse, écrivain et scénariste, Hector Oesterheld (1917-1978) est un personnage incontournable de l’histoire de la bande dessinée argentine. Il collabora avec Alberto Breccia sur de nombreux titres, et aussi avec Hugo Pratt, en particulier sur Ernie Pike. Opposant à la dictature, il est enlevé en 1977, ainsi que ses quatre filles, et meurt assassiné par la junte.

Photo de Andrea Pazienza

Andrea Pazienza

Andrea Pazienza est le chef de file du mouvement artistique de la bande dessinée underground italienne des années 1970 et 1980. Il a dirigé deux titres très importants dans l’histoire de la bande dessinée européenne, Cannibale et Frigidaire, journaux dont sont notamment issus les artistes du mouvement Valvoline comme Lorenzo Mattoti, Massimo Mattioli ou Tanino Liberatore. C’est la première fois qu’il est publié en France.

Iris Pouy

Iris Pouy est autrice de bande dessinées, illustratrice et céramiste. Elle a réalisé Les Animaux de Palm Spring avec Mathilde Payen en 2020 (ed. L’Agrume). Marx, le retour est son deuxième album.

Jean Rollin

Jean Rollin (1938-2010), entretient une longue carrière de cinéaste, en réalisant 25 films sous son nom et une vingtaine d’autres sous divers pseudonymes. Il écrit également plus d’une vingtaine de romans et nouvelles. Son premier long métrage, Le Viol du vampire, se fait avec la participation de l’entourage de Nicolas Devil. Toute sa carrière s’est faite dans le cinéma de genre, mêlant surréalisme, érotisme et fantastique.

Portrait de Moa Romanova

Moa Romanova

Moa Romanova Strinnholm est née dans le nord de la Suède en 1992. Curieuse, indisciplinée et – de son propre aveu – un peu paresseuse, elle quitte rapidement le lycée pour se consacrer à la peinture classique. Elle peut travailler jusqu’à 90 heures sur une peinture… La bande dessinée arrive comme un exutoire, un espace de liberté où elle peut exprimer son quotidien, ses envies et ses doutes, en passant directement de la pensée au dessin.

Hisashi Sakaguchi

Hisashi Sakaguchi est né le 5 mai 1946 à Tokyo et décède le 22 décembre 1995. Il travaille d’abord comme intervalliste pour les studios d’animation d’Osamu Tezuka. Il devient rapidement un animateur clé sur les versions animées d’Astroboy et du Roi Léo, puis le responsable du storyboard pour huit épisodes de Princesse Saphir. Il débute sa carrière manga en 1969 en publiant des histoires courtes expérimentales dans COM, un magazine fondé et dirigé par Tezuka lui-même. Puis viennent Version, un manga de science-fiction où se mêlent écologie et technologie, Ishi no Hana [Fleurs de pierre], Akanbee Ikkyu [Ikkyu].

Photo de Noah Van Sciver

Noah Van Sciver

Noah Van Sciver est un dessinateur américain. Il est l’auteur de Fante Bukowski (éd. Employé du moi) et Johnny Appleseed (éd. Revival). Il a également dessiné la vie de Joseph Smith, le père fondateur des mormons.

Wallace Wood

Wallace Wood (1927-1981) est l’un des grands maîtres de la BD américaine. Il débute dans la bande dessinée à l’âge de 21 ans et dessinera jusqu’à sa mort. Il a oeuvré pour Warren, DC Comics, Marvel, Tower, tout en poursuivant une carrière plus underground. Ruiné, alcoolique et à demi-aveugle, il se suicide en 1981.